Accueil
La poule est un oiseau autodidacte
A propos
Moondog Légende
Parfois, je dessine dans mon carnet
Auteurs Titres
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 , A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Tuyautés de pans de flûte de mémoire

Jérôme Mauche


Tuyautés de pans de flûte de mémoire
Scénarios disloqués
paru en mai 2005
12,8 x 13,5 cm, 44 pages
isbn : 978-2-914688-33-8
prix public : 6,50 €
poids : 52 g

Présentation :

Avec un "caviardage" de Pierre Buraglio sérigraphié en couverture.

 

Extrait :

Deux jeunes gens dans le désert font face à des cailloux et par habitude se les balancent au travers de la figure sans doute aussi parce qu’ils sont transparents (c’est la morale, elle dure). Impatiemment sur mon siège (habitus), j’attends l’intervention d’un scarabée ou d’un serpent mordeur de la queue. Le générique pourtant vers la fin remercie et précise qu’il n’a été fait usage ou contre d’aucun animal en vie. Je me lève et n’étais donc le constat pas seul. On suggèrera une réforme des autres mentions légales. À cette question ouverte, soumise.

 

Presse :

Des tuyaux de mémoire percés, on peut en jouer : en trente-cinq plages – pages, pans – de microrécits éconduits en boucle, se poursuit ici l’étrange violence de ces phrases coudées, tronquées, à la fin disparue, précipitées vers le vide, choquées par une apparition, tombant à pic, où tout arrive, laissant vibrer de nombreuses figures infrasensibles en deçà de la narration, saturées, rejoignant celles du mouvement de chaque phrase ainsi accompagnée jusqu’au bord du ravin. (…) (David Lespiau, CCP n°11)

« Recommandation sur l’insipide céréale qui pousse de verser toujours équilibré un peu de sa ou une épice aromatique. Ce jour-là, directement, nous avalions au tuyau. » Sous une couverture épatante de Buraglio, un texte de Jérôme Mauche où la question de la narration est passée au tamis avec pertinence et souple élégance. (Lettres d'Aquitaine, juillet-août-septembre 2005)