Accueil
J’habite ici…  2
Sur les genoux
Elles racontent... des recettes du monde pour la santé et la beauté
La poésie en string
Auteurs Titres
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 , A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Seul le renversement

Michèle Cohen-Halimi


Seul le renversement
Essai
lecture d’un livre de Claude Royet-Journoud
paru en octobre 2006
15,5 x 21 cm, 124 pages
isbn : 978-2-914688-50-5
prix public : 11 €
poids : 181 g

Présentation :

Claude Royet-Journoud est l’auteur de quatre livres publiés aux éditions Gallimard entre 1972 et 1997 : Le renversement, La notion d’obstacle, Les objets contiennent l’infini, Les natures indivisibles.
Cet essai propose une lecture du premier livre.

 

Extrait :

Images, c’est en quoi consiste le langage même. Mais il y a cette destruction que le vers accomplit en lui, cette négation de la ressemblance. Pour ne plus rendre les figures présentes hors d’elles-mêmes. Être la similitude. Une intensité revenue, au degré de laquelle le poème affirme sa puissance de renverse.

 

Presse :

Article de Anne Malaprade paru sur le site Poezibao

(…) Deux «Légendes» ouvrent et ferment le livre de Michèle Cohen-Halimi : deux plaques, deux textes adressés frontalement à Claude Royet-Journoud. Au centre, Michèle Cohen-Halimi, maintenant de profil, lit Le Renversement – linéairement, chapitre après chapitre, composant chacun à leur tour un chapitre de cet essai. Chaque intitulé de celui-là «sous-titré» par l’intitulé de celui-ci, ou plutôt, par effet fantôme, «ombré» – ce qui se passe matériellement dans la mise en page de Seul le renversement; ce qui se passe aussi dans ce livre : le suivi d’un autre livre. Suivi qui se rapproche immédiatement, par ses difficultés techniques et ses détours stratégiques, d’une filature. To shadow : filer, ombrer. (…) (David Lespiau, CCP n°14)