Accueil
Robert Filliou attend, assis, que se lèvent les nuages
De l’électricité comme moteur
Mon savoir
Hors-cage
Auteurs Titres
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 , A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

La poésie en string

Jean-Marc Baillieu


La poésie en string
Conférence
paru en avril 2004
14,5 x 20 cm, 36 pages
isbn : 978-2-914688-22-
poids : 58 g

Présentation :

Version remaniée d’une conférence donnée en 1999 au cipM.

 

Extrait :

Qui sont les poètes contemporains ? Que peut-on appeler poésie contemporaine française ? Il sera ici question de la poésie géographiquement circonscrite au territoire français, voire à la métropole, ce qui exclut la poésie contemporaine de langue française extra-territoriale (Antilles, pays d’Afrique, Québec…). Cela précisé, il s’agit d’examiner ce qui porte le titre de poésie, ce qui se rattache à ce mot – et de fait en donne une définition sous-jacente – les occurrences (livres, lectures publiques) et les acteurs du fait poétique : poètes, éditeurs, lecteurs mais aussi institutions privées et publiques, et ce d’un point de vue externe, c’est-à-dire en décrivant et en analysant. Une fréquentation du microcosme poétique dans ses différentes composantes depuis une vingtaine d’années nous permet et nous a entraîné à cela. Il s’agit donc d’un parcours visant à examiner des faits et des données épars pour parvenir à définir des aspects et conditions saillants de la poésie contemporaine française (P.C.F.).

 

Presse :

La Poésie, à en croire le titre, presque mise à nue par les poètes même… Derrière ce titre énigmatique de Jean-Marc Baillieu, se cache un petit texte, originellement écrit pour être lu au CipM le 11 juin 1999. Voici, la version remaniée de cette conférence absolument juste et totalement désopilante et qui, sous l’étroitesse du string, en dit beaucoup et en cache encore plus. En effet, Baillieu n’avance rien qui n’ait été vérifié, mais sa façon impayable – quiconque l’a vu et entendu lire comprendra ce que je veux dire – qu’il a de donner les chiffres et de souligner les petits travers du « métier » en font un ouvrage hautement recommandable. On n’a pas si souvent l’occasion de pouvoir briller en société, le sourire aux lèvres et l’esprit léger, grâce à la poésie contemporaine. (Claude Chambard, Lettres d’Aquitaine, janvier-mars 2005)

 

Du même auteur :

AVE !
AVE !
paru en septembre 2008