Sélectionner une page

De l’électricité comme moteur

par David Lespiau

Couverture d’ouvrage : De l’électricité comme moteur
Fiche technique :Prix: 6,50 €
ISBN : 978-2-914688-42-0
Taille : 13,50 x 12,60 cm
Pages : 46

Circuit imprimé

De l’électricité comme moteur ou l’électricité dans tous ses états: celle de l’éclair, celle de la torture, l’électricité statique, le fil bleu et le fil rouge (…). Comme souvent chez Lespiau, ce qui apparaît du texte n’est que l’une de ses strates, et le blanc de la page est aussi dense que la phrase lisible. (…) L’auteur coupe l’électricité d’un paragraphe à l’autre d’un texte qui s’égrène sur le mode d’un traité. Très élaboré donc. Très énigmatique aussi – mais ne sont-ce pas les textes qui «résistent» qui nous font le plus avancer?
(Catherine Weinzaepflen, Cahier Critique de Poésie n°13)

Parution :
Thématiques :
Extrait :

Les pièges à orage auront fonctionné en retard, légendait la double page du magazine. à l’heure de l’impression il n’était même pas passé. Malgré des règles systémiques basses calculées à l’avance, la prévision de formations noires continues

d’énormes cumulo-nimbus en forme d’enclumes

un problème d’atmosphère, d’hydrométrie. Cette nuit les gouttelettes en suspension ont fait écran, vous voyez. Z détermine le trajet de l’éclair d’orage s’il avait plu plus simplement

ce qui descend est relié au sol par une installation, une ingénierie stable. Parallaxe, -llèle, -mètre, -pente, -chute, -tonnerre, -pluie, -graphe, -digme, -bole

5    au moins une partie du sommet qui perd ses bourgeonnements

paradis, terrestre. L’éclair tombe sur le toit du voisin, c’est bien

LIRE PLUS

considère ça en fragmentation élaborée sur des feuilles de cuivre. Champ partiel de lithium. Coulure de pile stratifiée et laquée sur son socle

exposés au mur, onze panneaux cerfs-volants: quatre carrés de différentes couleurs — bleu, jaune, rouge, vert —, quatre noirs et trois panneaux blancs deux fois plus grands (des rectangles)

notes tabulaires, plaquées. Strates, sons, tonalités de brèves sortes. Déflagrations conservées dans du gel, des feuilles de gélatine étagées. Informations de lamelles

10    du temps fixé dans la position où il a été surpris. Une différence gelée dans le temps sériel

extraction des ombres portées de nuit par temps de pluie. écart éventuel d’une lampe-torche balancée

soudain une minuscule cuve noire sur nuit trace en creux le canal d’un sombre précurseur vertical. Ombilic météorologique préparatoire vite

importe donc l’éclair lui-même, sa forme, son arborescence, puisque le suivant aura le même effet (produira une lueur semblable). Or il aura des suivants (voilà le point

entre deux nuages, entre un nuage et le sol

15    nous passons en voiture à l’instant croisant sa silhouette une fraction de seconde en contre-jour

perruque crantée sous chapeau marron, redingote crottée rouge sombre, souris dans la poche, souliers marron à boucle dorée ronds épais, planté dans la boue, fixant le ciel sous la pluie. Sort du livre illustré où il était dans ma mémoire le plan suivant

tension, virage à proprement parler

il faut tirer le fluide du nuage silencieusement

le regard vole depuis en bas à gauche jusqu’à l’éclair en haut à droite. Le fil du cerf-volant coupe la page en deux obliquement

REGROUPER

À propos de l’auteur

Auteur et traducteur, David Lespiau est né en 1969 à Bayonne. Premiers textes publiés en revue à partir de 1996, puis chez plusieurs éditeurs à partir de 2002 ; une vingtaine de livres publiés depuis. Il a co-dirigé la revue Issue autour de la poésie américaine et s'est engagé dans un travail de lecture critique, notamment pour la revue CCP. Il poursuit plusieurs axes de recherche et d’écriture autour de la poésie et du récit.

Bibliographie

  • équilibre libellule niveau, P.O.L, 2017Carabine souple, L'Ours Blanc/ Héros-Limite, 2016 • Récupération du sommeil, Héros-Limite, 2016 • Nous avions, Paris, coll. "L'Estran", Argol, 2014 • Notes pour rien, Contrat maint, 2014 • Poudre de la poudre, Le bleu du ciel, 2014 • Notes de production, Contre-mur, 2013 • Aluminium, poème Rauschenberg, Argol, 2012 • L'intérieur du jour, Head, 2012 • Un conte (version galicienne : Emilio Araúxo), Amastra-n-gallar, 2013 • 70 je piqués de biais, Lnk, 2013 • 27 réponses, Lnk, 2013 • Nocturne, D-fiction, 2012 • Djinn John, coll. Spoom, L’Attente, 2011 • Férié, postface d’Emmanuel Hocquard, Les petits matins, 2010 • Ouija-Board (version américaine : Cole Swensen ; version allemande : Cosima Weiter) avec des collages de Tom Raworth), Héros-Limite Genève, 2009 • Oh un lieu d’épuisement, Contrat maint, 2009 • Peliqueiros (version galicienne : Emilio Arauxo), Amastra-N-Gallar, 2009 • Scan de felo (version galicienne : Emilio Arauxo), Amastra-N-Gallar, 2008 • Supplément Celmins, Little Single, 2008 • Djinn jaune, coll. Spoom, L’Attente, 2008 • La fille du département Fiction (carnet Hawaii), L’Attente, 2007 • [or est un mot minuscule], coll. "Vade-Mecum", L’Attente, 2006 (H.C.) • Quatre morcellements ou l'affaire du volume restitué, Le bleu du ciel, 2006 • De l'électricité comme moteur, L’Attente, 2006 • La poule est un oiseau autodidacte, L’Attente, 2005 • Réduction de la révolution la nuit, Contrat maint, 2005 • Spirit II, Contrat Maint, 2004 • Autocuiseur, coll. "Vade-Mecum", L’Attente, 2004 (H.C.) • L’Épreuve du Prussien, Le bleu du ciel, 2003 • La poursuite de Tom, Farrago / Léo Scheer, 2003 • La Mort dans l’eau l’âme download (85 polaroïds de plage), Spectres Familiers, 2003 • Opération Lindbergh, Contrat maint, 2002 Parus en catalogues, ouvrages collectifs, anthologies, revues • Jean-François Bory, L’apocalypse de Gutenberg, français/italien, Fondation Berardelli, 2008 • Jean-Luc Parant, L’évasion du regard, Médiathèque Voyelle, 2009 • Poem, Poets on (an) Exchange Mission, français / américain, Fish Drum, New York, 2009 • Textes de création parus dans la Revue de littérature générale n° 2, If  n°14 & 21, Action poétique n°156, Le Cahier du Refuge n°80, Les cahiers de l'Institut d'études Poétiques, Action restreinte n° 2, Hypercourt n° 1, Issue n° 1 à 5, Amastra-N-Gallar n° 13, Fin n° 21, Le Bout des Bordes n° 9/10, Java n° 25/26, Nioques n°3 (3e série), Espace(s) n°4, D’ici là n°1 & 5, Fondcommun n° 1... Participation aux ateliers de traduction collective des poètes américaines Joan Retallack, Kristin Prevallet, Elizabeth Willis (cipM / Un bureau sur l’Atlantique, 2002 à 2007). Traductions pour If n°16 (Reznikoff). Traduction de Light travels, Keith & Rosmarie Waldrop, L’Attente, 2006 Textes critiques parus dans les revues CCP (n°1 à 21), Cinéma n°10, Amastra- N-Gallar n°8 & 12, Critique n°735-736 et Ent’revues n°42.