Sélectionner une page

Cécile Mainardi

Cécile Mainardi est née dans la région parisienne où elle a passé son enfance et son adolescence, un œil néanmoins toujours tourné vers le sud, l’horizon italien… Après de brèves années d’enseignement dans la région de Nice, un livre chez Jean-Michel Rabaté et François Dominique l’emmène à Rome à la Villa Médicis (1998), elle y passe six années. De retour en France, elle se réinstalle dans le sud, où sa fréquentation des artistes modèle, sans nul doute, son inventivité et son rapport à l’écriture. Elle est accueillie en résidence à la Villa Arson en 2005. Hésitant toujours entre trouver / révéler / générer de la poésie dans sa propre vie et susciter de la vie dans sa poésie, elle recharge ou crispe / aère chacune tour à tour de cette hésitation.
Son travail est constitué d'ouvrages, de performances, d'interventions, de lectures publiques et de créations radiophoniques avec l'Atelier de création radiophonique de France Culture.

Bibliographie

• L'histoire très véridique et très émouvante de ma voix de ma naissance à ma dernière chose prononcée, Contre-Pied, 2017 Rose Activité Mortelle, Flammarion, 2012. • L’immaculé conceptuel (Deuxième Blondeur), les Petits Matins, Paris, 2010 • Poemz, cipM / Spectres Familiers, 2009 • L’eau super-liquide, Ragage, 2008 • Je suis une grande actriste, L’Attente, 2007 • La Blondeur, les Petits Matins, Paris, 2006 • Point Of View, avec l’artiste photographe Alejandro Gomez de Tuddo, Albatross, Rome, 2005 • La blondeur, Contre-Pied, 2004 • La forêt de Porphyre, Ulysse Fin de Siècle, 1998 • L’Armature de Phèdre, Contre-Pied, 1997 • Grièvement, Telo Martius, 1992

_


Livres par Cécile Mainardi