Sélectionner une page

Paol Keineg

Né en 1944 en Bretagne, auteur d’une vingtaine de livres (poésie et théâtre) édités chez Pierre-Jean Oswald, Gallimard et Maurice Nadeau, il écrit également en anglais et en breton. En 1974, mis à la porte de l'éducation nationale (puisque militant pour la création de l'Union démocratique bretonne), il part aux États-Unis, où il a vécu pendant trente-cinq ans. En 1977, il s'inscrit à la Brown University de Providence (état de Rhode Island) où il reçoit un doctorat en Lettres en 1981 grâce auquel il enseigne ensuite au Dartmouth College (ville de Hanover, état du New Hampshire), à la Brown University (ville de Providence dans l’État de Rhode Island), puis à la Duke University (ville de Durham, état de Caroline du Nord). C’est pendant ses années qu’il fait la connaissance de Rosmarie et Keith Waldrop.
Il a traduit plusieurs poètes américains dont Keith Waldrop, Susan Howe, Charles Bernstein. En 1995, sa traduction de Le Monde, le sans-monde de William Bronk, chez Circé, a obtenu le prix Maurice-Edgar Coindreau de la meilleure traduction d’une œuvre littéraire américaine.
De Keith Waldrop, il a déjà traduit Taches d’eau (Format Américain).
Il a été l'un des 17 (et le plus jeune) fondateurs de l’Union démocratique bretonne et a été désigné, avec Le poème du pays qui a faim en 1967 comme le chef de file de la jeune littérature bretonne ; un Fonds Paol Keineg a été déposé en 2000 à la bibliothèque Yves-Le Gallo du centre de recherche bretonne et celtique (CRBC) de l'université de Bretagne occidentale. Il est cofondateur de la revue Bretagnes et, avec Alain Le Beuze et Denis Rigal, de la revue Poésie-Bretagne.

Bibliographie

Traductions • Keith Waldrop, Tant qu'il fera jour - une histoire américaine, L'Attente, 2015 Littérature et poésie Mauvaises langues, Obsidiane, 2014 [prix Max Jacob, 2015] • Abalamour, dessins de François Dilasser, Les Hauts-Fonds, 2012 • Les trucs sont démolis, une anthologie personnelle (1967-2005), Obsidiane / Le Temps qu’il fait, 2008 • Là et pas là, Le temps qu'il fait / Lettres sur cour, 2005 • Terre lointaine, Apogée, 2004 • Triste Tristan, suivi de Diglossie, j'y serre mes glosses, Apogée, 2003 • Anna Zero, Apogée, 2002 • Dieu et madame Lagadec, Scorff, 2001 • À Cournille, Dana, 1999 • Tohu, Wigwam éditions, 1995 • Silva rerum, Maurice Nadeau / Guernica (Montréal), 1989 • Oiseaux de Bretagne, oiseaux d'Amérique, Obsidiane, 1984 • Boudica, Taliesin et autres poèmes, Maurice Nadeau, 1980 • 35 haiku (breton), éd. Bretagne, 1978 • Lieux communs, suivi de Dahut, Gallimard, 1974 • Histoires vraies / Mojennoù gwir (bilingue), P.-J. Oswald, 1974 • Le Printemps des bonnets rouges, P.-J. Oswald, 1972 • Chroniques et croquis des villages verrouillés, P.-J. Oswald, 1971 • Hommes liges des talus en transes, P.-J. Oswald, 1969 • Le poème du pays qui a faim, Traces, 1967


 

_


Paol Keineg

_