Sélectionner une page

Victimes du genre

par Françoise Valéry

Couverture d’ouvrage : Victimes du genre
Fiche technique :Prix: 11,00 €
ISBN : 978-2-914688-02-4
Taille : 11,40 x 16,50 cm
Pages : 158

Polar discontinu traduit de la presse télévisuelle

Tel une méga-bande-annonce bouillonnante qui n’en finirait pas de décrire les multiples rebondissements d’une tentaculaire fiction de série B/Z, ce livre est doté d’une véritable puissance de stimulation de l’imaginaire. Libre à la connectique personnelle du lecteur d’aboutir, de ponctuer ou de se laisser porter en suspens, dans le courant affolant des bribes bousculées antre l’avant, l’après et l’autre-part. Un montage serré, combien de chaînes décodées simultanément, un polar « traduit de la presse télévisuelle » réalisé avec des étudiants de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux lors d’un atelier dirigé par l’auteur.
(Lettres d’Aquitaine, février-mars 2003)

Parution :
Thématiques :
Extrait :

 Rhonda hésite à entrer puis se lance avec les deux dossiers confiés à l’un de ses anciens clients Harry Pippin le capitaine du sous-marin américain S-33 espère mener une vie plus excitante dans un laboratoire futuriste sa fiancée est retrouvée à terre un sac de liquide rouge à la main assaillie par l’esprit vengeur d’un adolescent rebelle tabassé lors d’une rixe par un assaut d’ingéniosité chargé de le mettre hors d’état de nuire Ted un gardien de la paix sans alibi dans la banlieue automatique subit l’invasion des abeilles tueuses tandis que Seymour un flic de base perd la trace de Debbie en Chine après avoir frôlé la mort face à une comédie sentimentale sans héroïne alliant amour gloire et beauté les trois malfrats partent en vacance en Sardaigne sous le règne d’un grand-père mafieux mortellement mordu par un chien ressemblant comme deux gouttes d

LIRE PLUS

eau à son fidèle Rex Doug et Karie séjournent à Dublin dans les année 20 un riche vieillard érotique prépare l’arrivée en trombe de Jenny 26 ans bibliothécaire à l’école du village un paysan écossais provoque sans relâche une vieille dame du Mississippi innocentée pour l’assassinat du patron du Daily Globe un matin alors qu’il effectuait une opération plus que douteuse sur le compte bancaire de l’entreprise d’arts martiaux de son jeune frère Austin conseille à Sammy Éric Greta et Lucas de mettre les pieds dans le plat Ruth se retrouve alors seule dehors après que Pauline à oublié ses clés chez Smith et Watson qui décident d’aller en Europe les manigances d’Ambre risquent de plonger Rick dans d’amères déceptions à la fonte des glaces ils se répartissent en binômes et se lancent dans une compétition acharnée les ornithologues tentent de décrypter leurs cris la nuit un marin retire des eaux d’un canal parisien un cadavre enfermé dans un grand sac saucissonné comme un poisson rare très apprécié des consommateurs japonais dont beaucoup sont sous pavillons de complaisance la victime de sexe a le visage défoncé et son corps présente de multiples plaies épuisées par le bruit de la ville Jenny et Ruth partent camper dans la forêt le temps d’un week-end et s’arrêtent sur une aire de repos au bord de l’autoroute A10 en direction de Contis les lunettes vissées sur le nez un homme étrange les aborde dans la rue au cours d’un forum international de littérature Frank Oberon alias Leonard Staveck désire accéder aux hautes sphères du pouvoir pour rembourser une dette sa fascination pour les femmes l’en empêche en quête de sensations et d’expériences où se mêlent la sexualité et la mort la vie de Paul n’est qu’une succession de coups plus ou moins heureux délaissé par sa petite amie Yamina 16 ans elle mène une vie sans histoires dans sa famille originaire d’Algérie élève dans un lycée de la banlieue parisienne

REGROUPER
Critiques :Claudine Galea dans CCP n°6 a écrit:

Pas de ponctuation, une horde de personnages inconnus ou célèbres, une litanie de noms et d’évènements qui forment un étrange, entêtant et désorienté canevas de polar. Le tourbillon des informations fait tourner la tête, fascination et nausée vont de pair, faits meurtriers et mondains, anodins et terrifiants s’intercalent, c’est un feuilleton dont on ne retient rien, mais dont on sort saoûlé, l’esprit lessivé. Serait-ce l’écho d’un effet télévisuel, comme on en voit dans de milliers de foyers où les images et le son défilent vingt-quatre heures sur vingt-quatre ?


À propos de l’auteur

Née en 1970, Françoise Valéry co-dirige avec Franck Pruja les Éditions de l’Attente depuis 1992. Diplômée de l'école des Beaux-Arts de Bordeaux en 1994, elle fait des mises en page et des relectures, des traductions (de l'anglais), écrit, anime des ateliers d'écriture…

Bibliographie

Vaisselier en coupe, Lnk #11 (Alain Cressan), 2010 • Portrait d’une jeune fille, Lnk #11 (Alain Cressan), 2010 • Trépigna la princesse, revue en ligne Ce qui secret, 2010 • "Clara 2009 - portrait d’une jeune fille", revue en ligne Ce qui secret, 2010 • Huit mains dans le panier, (avec Franck Pruja, Isabelle Jelen et Monsieur Gadou), cipM/Spectres Familiers, 2005 • Poêlon hallucinogène, coll. Livre-Poster, l’Attente, 2004 • Formula, coll. Vade-Mecum, l’Attente,  2004 (H.C.) • Victimes du genre, l’Attente, 2002 • 10 000 $ à la Chand'leur, coll. Week-end, éditions de l’Attente,  2000 • Fuzzy travel, (sous le pseudonyme de Claire Quenond), coll. Week-end, l’Attente, 1998 • Les victimes n'ont apparemment aucune relation entre elles, version spéciale dédiée à Jacques Siclier, éditions de l'Attente, 1994 • Les victimes n'ont apparemment aucune relation entre elles, éditions de l'Attente, 1993 • Les baisers de 13h30 à 18h45, flip-book photographique, livre d'artiste, 1993 • Traductions, une discussion à six voix (livre-partition), l’Attente, 1992

Elle a traduit des textes de Etel Adnan (Là-bas, avec Marie Borel), de Lisa Asagi (Zuihitsu Labyrinthite, publié par Alain Cressan, Lnk #15 bis), de Damon Krukowski (Lisez-moi), de Kristin Prevallet (Je, au-delà – avec Sandra Moussempès), de Sarah Riggs (28 télégrammes, 60 textos, et – avec Marie Borel43 Post-it), de Rosmarie Waldrop (La revanche de la pelouse - avec Marie Borel), et de Rosmarie et Keith Waldrop (Un cas sans clef  – avec Marie Borel).
Avec l’association Promofemmes
Depuis 1996, Françoise Valéry intervient dans l’association Promofemmes à Bordeaux, qui accompagne l’insertion sociale de femmes immigrantes. Elle y recueille auprès d’adhérentes de plus de 65 nationalités des témoignages de leur mémoire, de leurs savoir-faire et de leur inventivité (récits, recettes, chants…) pour en faire des objets de transmission interculturelle et intergénérationnelle sous forme de livres et de supports audiovisuels.

Bibliographie avec Promofemmes

De bouche à oreille, témoignages interculturels sur la transmission, illustré, avec un CD d'histoires et de chansons en VO (traductions dans le livre), 2013 • À quoi on joue ?! - jeux d'ailleurs et d'ici, d'hier et d'aujourd'hui, avec un CD d'histoires et de comptines en VO (traductions dans le livre), 2011 • J’habite ici ~ la famille, volume 3, mémoire et témoignages, illustré, 2010 • J’habite ici, volume 2, mémoire et témoignages, illustré, 2009 • J’habite ici, volume 1, mémoire et témoignages, illustré, 2007 • Almanach interculturel, calendrier perpétuel illustré, 2005 • Elles racontent, recettes du monde pour la santé et la beauté, illustré, 2004 • Elles cuisinent, recettes de cuisine du monde, illustré, 2003 • Elles racontent…, volume 3, contes et histoires du monde, illustré, 2002 • Elles racontent…, volume 2, contes et histoires du monde, illustré, 2001 • Elles racontent…, volume 1, contes et histoires du monde, illustré, 2000 • Prises multiples, mémoire et témoignages, illustré, 1998 • Elles disent, mémoire et témoignages, 1997