Sélectionner une page

Performances éthologiques de Font

par Laurence de la Fuente, Bruno Lahontâa

Couverture d’ouvrage : Performances éthologiques de Font
Fiche technique :Prix: 19,00 €
ISBN : 978-2-36242-051-1
Taille : 16,50 x 23,50 cm
Pages : 100
Appartient à la collection Au trait :

Animaleries

L’éthologie est une science qui étudie les comportements des animaux. Le mystérieux artiste Font envisage la chose de façon burlesque, à partir de données définies par les éthologues, mais appliquées à l’homme, ou dans un contexte humain hors de toute rationalité. Il en résulte des performances d’une inventivité cruelle, d’une étrangeté mêlant familiarité et aberration, qui ne sont pas sans évoquer les spectacles Panique d’Alejandro Jodorowsky ou les dessins de Topor exaltant un imaginaire inattendu, cocasse et effrayant à la fois. (extrait de la préface signée Arnaud Labelle-Rojoux)

Parution :
Thématiques :
Extrait :

AIRE VITALE - Espace total qu’un individu ou un groupe organisé parcourt tout au long de son existence. Il inclut les différents territoires, les sites de séjour temporaires, et les chemins de migration.
-------------------------------------------------

Cette côte de bœuf volée dans le Frigidaire familial il y a trente ans constitue sans nul doute le préalable à toutes mes performances éthologiques. Je consignais quotidiennement les déplacements d’un couple d’asticots sur la viande bleue cachée dans l’armoire de ma chambre d’enfant. Je cherchais à comprendre le mystère de leur reproduction, et je m’étonnais de leur capacité à se satisfaire d’un espace aussi restreint. Lorsque l’odeur envahit ma chambre, ma mère finit par découvrir le pot aux roses.

L’expérience s’arrêta net.

Il en subsiste uniquement ce dessin, cartographie miniature des pérégrinations minuscules de mes asticots carnassiers.

LIRE PLUS

J’imagine que c’est en réponse à cette frustration initiale que s’élabora ma première performance.

Je me déplaçais dans les villes que je considérais comme les plus rances de France : Vierzon, Decazeville, Vesoul, Le Mans… et je déposais subrepticement dans des boucheries choisies au hasard un couple d’asticots sur les côtes de bœuf saignantes.

REGROUPER
Critiques :Elsa Gribinski dans JUNKPAGE a écrit:

Des performances… éthologiques ?
Les performances éthologiques sont des performances liées à l’étude du comportement animal. Font a pris les entrées d’un dictionnaire éthologique comme base de sa démarche artistique : l’attachement, le cronisme, l’aire vitale, la cleptobiose pour n’en citer que quelques-unes. Ce n’est certainement pas pour faire rire les oiseaux ou chanter les abeilles.
Nous souhaitons organiser d’après les dessins et les textes de Font un certain nombre de reenactments de ses performances pour rendre hommage à l’artiste.

Fabrice Thumerel dans Libr-critique a écrit:

Ces performances éthologiques d’un drôle d’artiste – Font ! – sont des plus singulières : entre poésie loufoque et théâtre burlesque, elles nous invitent à observer la comédie humaine du point de vue animal. On découvrira donc de curieuses notions : "cinèse", "cleptobiose", "cronisme", "effet Coolidge", "mimicrie", "(nécro)phorésie"… Un passage irrésistible : "J’ai remarqué depuis peu que le port d’une tête de cheval lors de mon footing quotidien induit chez moi une accélération de cadence mais provoque malheureusement des changements de direction inopinés potentiellement dangereux" (38)…


À propos des auteurs

Laurence de la Fuente

Après des études littéraires et cinématographiques et un passage par l’assistanat à la mise en scène, elle s’engage comme collaboratrice artistique avec la compagnie Pension de Famille en 2002.
Le travail de la compagnie s'articule autour de textes contemporains ou de propositions visuelles, cinématographiques, musicales ou chorégraphiques : 8 spectacles ont été mis en scène depuis 2002 dont La lettre au père d’après Franz Kafka, Splendeur du Portugal d’après Antonio Lobo Antunes, Ludidrama sur ses propres textes, Le lien d’après le texte de Laurent Mauvignier, Grigris d’après Roland Shön, Les Actrices, Vous n'étiez pas là en novembre 2013, d'après le texte éponyme d'Alban Lefranc, publié aux éditions Verticales. En 2014, elle écrit le spectacle Uniquement Les Amis, programmé par la même compagnie, à La Manufacture Atlantique.
« Laurence de la Fuente est une chercheuse, une découvreuse de textes, une aventurière de la scène qui n’a pas peur de mettre en jeu sur le plateau des textes à l’origine non théâtraux. Elle a été une des premières à porter à la scène les textes de Antonio Lobo Antunes Laurent Mauvigner, Alban Lefranc…
Elle propose dans le paysage français une écriture scénique unique, à la fois féminine, poétique, intime et souterrainement politique qui touche ou peut toucher chacun à la fois comme personne et comme spectateur dans son histoire personnelle et sa perception de l’art contemporain.
Elle choisit des acteurs qui ont une forte singularité, personnalité et ne se situent pas dans la reproduction des codes classiques de la représentation mais acceptent d’exposer leur sensibilité, leur étrangeté et leur amour de la scène .Elle produit des objets scéniques novateurs qui ne ressemblent à nul autre tout en étant au plus près d’une réalité contemporaine qu’il s’agisse d’une mise en jeu sur le plateau de facebook ou d’une icône contemporaine comme Nico. » (Clyde Chabot)
Performances éthologiques de Font, avec des dessins de Bruno Lahontâa, L'Attente, 2014


Bruno Lahontâa

Bruno Lahontâa est artiste plasticien, scénographe et performeur. Il pratique le dessin depuis toujours et la sculpture depuis l'age de 13 ans. Il vit et travaille à Bordeaux. Il commence une carrière de designer avec l'agence Éric Raffy mais très vite s'oriente vers la scénographie et les arts du spectacle vivant.
Scénographe depuis le début des années 90, il collabore avec une quinzaine de metteurs en scène de théâtre de styles et de pratiques très variés. Il met en espace de nombreux textes allant de Nietzsche aux auteurs contemporains ; il signe une centaine de créations intégrant danse contemporaine, spectacles musicaux et jeune public.
Son expérience de la scène et son attirance pour l'art contemporain se révèlent dans un style scénographique épuré, presque minimaliste confrontant acteurs et espaces dans des "endroits" singuliers. L'objet scénique et l'acteur sont sollicités pour des enjeux proches de la performance.
Entre performance et musique il fonde en 2000 le duo Microfilmures avec Thierry Hosteins : laboratoire de musique expérimentale (entretiens avec Arnaud Laporte sur France Culture) pour la réalisation de deux albums.
Fondateur du Club Alkatraaz : mises en scène de sessions musicales publiques avec chefs d'orchestre virtuels, dans la continuité de son groupe cold wave Alkatraz (concerts festival DMA2, Jimmy, capc...).
Avec son frère Thierry Lahontâa, il crée la Fondation Raffy, outil de travail protéiforme qui leur permet de répondre à diverses commandes d'œuvres plastiques, images numériques et installations (musée d'Aquitaine, centre d'art contemporain de Girona entre autres). Expositions : Monstres, cabinet de curiosités en 2008 (pour la scène nationale de Douai), Tout va disparaître (Galerie 69, Bordeaux), Figures (musée du jouet de Figueras).
Depuis 2006 Bruno Lahontâa est membre de Yes Igor, collectif d'artistes venant d'horizons différents. Tous les membres sont acteurs, musiciens et metteurs en scène de leurs spectacles .Yes Igor travaille sur des créations musicales spectaculaires s'approchant de formes théâtrales atypiques : Le tombeau de Spike Jones (2006), Le Grand Combat (2008), la Conférence (2008), Exercices de play-back (2010), Hamlet ou l'éloge du play-back (2011) et la comédie musicale Encore heureux (2015, Opéra de Bordeaux).
En 2012, il est directeur artistique du projet Visite numérique de Bordeaux XVIIIe siècle en réalité augmentée (Imayana avec Héritage Prod) et réalise une série de sculptures Holy Food ayant pour thématique la nourriture et le sacré.
En 2013, écriture du court métrage Bassin et du Manifeste du Romanfoutisme.
2014-2015 : il produit 360° Delights, une série de sculptures sur la thématique du goût, en collaboration avec le chef étoilé Christophe Girardot, ce projet porte sur l'interprétation et la réalisation en trois dimensions des sensations du plaisir de la gustation.
Performances éthologiques de Font, avec des textes de Laurence de la Fuente, L'Attente, 2014