Sélectionner une page

Micmac mécanic

par Serge Airoldi

Couverture d’ouvrage : Micmac mécanic
Fiche technique :Prix: 14,00 €
ISBN : 978-2-36242-079-5
Taille : 13,00 x 19,00 cm
Pages : 138

Désengrenages

Monologue théâtral où sont décortiqués machines du vingtième siècle et réflexes machinaux. Dans un bric-à-brac un homme divague, se remémore un monde en train de disparaître, cherche l’articulation possible du langage et d’un esprit. Cette tragédie cocasse faite de télescopages verbaux (la faute à la machine à écrire « de marque Remington » que le narrateur démantibule peu à peu) est l’allégorie d’une progressive perte de pédales, et un puissant acte de résistance contre l’assujettissement aux mots d’ordre de tous ordres.

Parution :
Thématiques :
Extrait :

je ne venais pas pour ça, mais en chemin, je, j’ai… j’ai été pris à partie, des pluies d’écrous, je t’assure, des écrous carrés, des papillons, des borgnes, à embases, l’écrou à ailes, des écrous hexagonaux, la France s’effondre sur toi, la Francentière écrase tes doigts de pied, ça taraude ça bouscule ça chamboule tu sais ces hordes qui te tombent dessus, d’en haut, du très haut, alors je viens pour purger tout ça, je viens pour les machines, pour dire des choses sur les machines, l’effritement, voilà l’idée même, l’éreintement, la fissure qu’inventent les machines,
(il saisit la machine à écrire de marque Remington, la jette sous un bras & marche avec nervosité dans tous les sens)
(comme un murmure à l’adresse d’un interlocuteur invisible)
je viens pour les machines
les machines ça vient de beaucoup trop haut

À propos de l’auteur

Né en 1966, Serge Airoldi vit et travaille à Dax. Après des études de lettres, de sciences politiques, d’histoire et de droit, il devient journaliste dès 1991 et obtient en 1998, le premier Prix de la Fondation Alexandre-Varenne dont le jury était présidé par Franz-Olivier Giesbert. Depuis 2009, il est directeur artistique des Rencontres à Lire, le salon du livre de la ville de Dax.
Outre plusieurs publications en revues (Fario, Phénix, Confluences Méditerranée, Europe, Le Matricule des Anges, Le Festin), des participations à des ouvrages collectifs et à des livres d’artistes, il est notamment l’auteur de Rose Hanoï, Arléa, 2017 (Prix Henri de Régnier de l’Académie française) et de L.P.P., Fario, 2018.

Bibliographie

Micmac mécanic, L'Attente, 2019 • L.P.P., avec des dessins de Lydie Arickx, Fario, 2018 • La petite fille au lapin, Les Petites Allées, 2018 • À la brunante, La Tête à l’Envers, 2017 • Rose Hanoï, Arléa, 2017, Prix Henri de Régnier de l’Académie française • Ces Landes, Le Festin, 2015 • Nous cheminons de la forge aux chevaux des nuits, de la marisma, le livre-cosmos à la mine éteinte, Les Petites Allées, 2014 • Partir avec le zèbre, L’Arbre à Parole, 2014 • Ma route est d’un pays où vivre me déchire, Fario, 2014 • Adour, histoire fleuve, Le Festin, 2013 (Troisième édition, juin 2017, préface de Jean-Paul Kauffmann) • Les Roses de Samode, Cheyne, 2011 • Comme l’eau, le miroir changeant, Fario, 2010 • Le Veilleur de Matera, La Fosse aux Ours, 2006 • Les Chevaux, La Fosse aux Ours, 2004