Sélectionner une page

Ce livre

par Guy Bennett

Couverture d’ouvrage : Ce livre
Fiche technique :Prix: 11,00 €
ISBN : 978-2-36242-064-1
Taille : 12,00 x 16,50 cm
Pages : 96

Autoguide poétique

Ce livre détaille les clés théoriques et techniques de la matière textuelle qui le constitue. Il engage un processus littéraire presque entièrement axé sur lui-même.
Sorte d’autoguide poétique, il n’est pas sans rapport avec Poèmes évidents (du même auteur, paru en 2015).

Parution :
Traducteurs :
Thématiques :
Extrait :

*Dans une époque de littérature post-littéraire et d’édition post-matérielle, un écrit premier n’est plus la condition préalable à sa lecture seconde. Nous pouvons nous dispenser du poème et nous rendre directement à son commentaire ou, mieux encore, concevoir un commentaire qui soit son propre poème, une explication son propre texte, un appareil critique son propre objet littéraire.*

(…)

*Bien, mais où cela mène-t-il le lecteur qui cherche à en découdre avec le présent ouvrage ? Comment peut-il tirer de celui-ci un sens qu’il convertira éventuellement en signification pratique, ne fût-ce qu’une invitation à une réflexion plus poussée ? Pareilles questions nous renvoient à celles posées dans les parties II et III, ce qui est déjà le début d’une réponse : cela mène le lecteur au cœur même de l’œuvre, le seul lieu à partir duquel tracer un chemin possible vers son sens.*

Critiques :Olivier Quelier dans GRANDEURSRVITUDE a écrit:

Ça a l’air compliqué, comme ça, d’aborder, Ce livre

mais ce n’est pas le cas.

Il est même assez jubilatoire, Ce livre

j’allais dire jouissif.

C’est sans doute parce qu’il contient, Ce livre

une bonne dose d’humour et de dérision

Éric Chevillard dans Le Monde des livres a écrit:

(…) Nous assistons en direct à la « fabrique du texte », pour reprendre les mots de Francis Ponge. [Ce livre] n’est rien d’autre que le récit conscient de ce qui advient au moment où il s’écrit. Sont décrites par le menu ses conditions d’élaboration et de production, ce qui se joue là, et cette description constitue le livre même.

Or il ne s’agit pas d’un petit exercice conceptuel sec et stérile. Il y a de la volupté dans cette expérience de conscience. L’acte d’écrire n’y est pas subordonné à d’autres fins que lui-même. Il rejoint en cela les autres plaisirs sensibles. Ce livre semble relever de la génétique textuelle, science qui s’attache à comprendre comment travaille un écrivain par l’étude de ses manuscrits, des états et versions successifs de ses textes. Mais l’originalité de Guy Bennett, outre le fait qu’il détaille son propre travail, tient à cette attention simultanée au texte et à ses modes de surgissement... (…)

Claro dans Le Clavier Cannibale a écrit:

Imaginez un livre qui n'ait d'autre sujet que lui-même. J'ai essayé d'en écrire un obéissant à cette contrainte, et c'était aussi vertigineux qu'alambiqué, aussi ai-je vite arrêté… Le fait est qu'il y a quelque chose d'autophagique dans l'entreprise, presque d'inquiétant, et sans doute fallait-il un poète comme Guy Bennett pour relever le défi et s'en acquitter de façon à la fois subtile et attrayante, sans tomber dans la peinture de vanité.

Vous pouvez donc lire Ce livre de Guy Bennett sans crainte de vous abîmer dans un tord-méninge tirebouchonné: l'exercice auto-réflexif auquel s'est adonné l'auteur de Poèmes évidents (dont j'ai causé ici) est un petit miracle de clarté et d'intelligence. Non seulement Bennet dit ce qu'il fait et fait ce qu'il dit, mais en plus il nous rend complice de son gai savoir-faire. (…)

Hervé Laurent dans CCP#34-3 a écrit:

Une pensée retorse, donc (plus qu’il n’y paraît) est à l’œuvre dans Ce livre, servie, enrichie, par l’intelligente élégance du traducteur et le soin attentif et sans faille de la typographe.


À propos de l’auteur

Guy Bennett vit à Los Angeles et enseigne à Otis College of Art and Design. Il est l’auteur de plusieurs recueils de poésie, diverses œuvres de non-poésie, et de nombreuses traductions. Ses écrits ont paru dans des magazines et anthologies au Brésil, au Canada, aux Etats-Unis, en France, en Italie, au Maroc et au Mexique. Ses traductions récentes comprennent des œuvres de Nicole Brossard, Jean-Michel Espitallier, Mostafa Nissabouri, Valère Novarina, Jacques Roubaud, et Giovanna Sandri. Il est éditeur chez Mindmade Books et co-éditeur chez Otis Books | Seismicity Editions.
Nommé Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques par le ministre français de l'Education en avril 2005.
Poèmes évidents est son premier livre traduit et publié en France.
Bibliographie (en français)
Ce livre, traduit de l'américain par Frédéric Forte & l'auteur, l'Attente, 2017
Poèmes évidents
, traduit de l'américain par Frédéric Forte & l'auteur, l'Attente, 2015